Quelques branches dans l’infini

Quelques branches dans l'infini

Quelques branches de Thuias explorant l’infini, peint des couleurs automnales perdues dans le flou du bokeh. Un signe de résistance de la vie face aux jours sombres qui s’annoncent. Photo Philippe Meisburger 2015 pour la série « Le paradis émeraude ».

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s